Logo Rotspanier rojo

Leçons pour le présent: "Rotspanier", travailleurs forcés espagnols pendant la Seconde Guerre mondiale.
La (dé)mémoire européenne de l'antifascisme.

LE PROJET

Pendant la Seconde Guerre mondiale, plus de 50 000 anciens combattants républicains de la Guerre d’Espagne ont été contraints de travailler pour l’Allemagne nazie. La plupart d’entre eux étaient des exilés espagnols et des ex brigadistes internationaux qui se trouvaient en France lorsque celle-ci a été occupée. Les nazis les appelaient les Rotspanier (Espagnols rouges) ou Rotspanienkämpfer (combattants de l’Espagne rouge). Pour Reinhard Heydrich, général allemand et bras droit de Himmler, c’était une « populace communiste et anti-allemande » qui représentait un danger potentiel pour la sécurité du Reich et elle devait être envoyée dans des camps de concentration et des camps de travail. Dans toute l’Europe, de nombreux Rotspanier ont été contraints de servir l’économie de guerre allemande. La plupart ont participé à la construction du Mur de l’Atlantique, la ligne de bunkers et de bases de sous-marins censée empêcher toute invasion alliée.  

Bien la République Fédéral Allemande ait reconnu ces travailleurs forcés comme des victimes du nazisme dès les années 1970, les Rotspanier du Mur de l’Atlantique sont inconnus du grand public. Les historiens les ont étudiés sommairement et seuls quelques descendants honorent aujourd’hui leur mémoire en France et dans les îles Anglo-Normandes. Le manque d’intérêt pour les Rotspanier illustre la faiblesse de l’antifascisme dans la mémoire démocratique espagnole et européenne. Cette réalité n’est pas sans rapport avec la montée actuelle de l’ultra-droite sur notre continent. Renforcer la conscience antifasciste est une obligation pour les sociétés qui ne veulent pas cesser d’être libres au XXIe siècle.  

Tel est l’esprit qui anime le projet Rotspanier. Il vise à promouvoir la connaissance de ce groupe d’antifascistes et à encourager le débat sur les dangers du néofascisme en Europe. Promu par l’Universitat Rovira i Virgili de Tarragone, le projet repose sur un ensemble de partenaires en Espagne, en France et en Allemagne. Plusieurs séminaires, une exposition itinérante et une page web avec du matériel historique et didactique sur l’histoire des Rotspanier sont parmi les activités que le projet développera entre 2021 et 2022. »

BIOGRAPHIES

Voici quelques éléments biographiques marquants du projet

Retrato de Olvido Fanjul
Olvido Fanjul Camín

ACTIVITÉS

Activités réalisées dans le cadre du projet : conférences, séminaires, activités de formation, etc.

Les informations les plus pertinentes sont publiées, ainsi que les documents graphiques et audiovisuels de chaque activité.

PARTNERS

Logo URV
Asociación para la recuperación de la memória histórica
Logo Amical Mauthausen
Logo de CECOS
Visita virtual

de la exposición "Lecciones para el presente: ROTSPANIER. Trabajadores forzados españoles en la II Guerra Mundial"